“Che Guevara Le retour” de Philippe de Salm
Le 25 novembre 2016 | 0 Commentaires

Découvrez prochainement le nouveau livre de Philippe de Salm :

“Che Guevara Le retour”

Résumé :

Cuba, île principale des Grandes Antilles, située au large de la péninsule de Floride, depuis sa découverte par Christophe Colomb, a toujours marqué imagination et l’histoire humaine. Après une longue occupation espagnole, et une série de dictatures militaires appuyées par les États-Unis, l’île est « libérée » le 1er janvier 1959 par un jeune avocat, Fidel Castro, soutenu par les masses paysannes et ouvrières. Compagnon de lutte de Castro, Che Guevara incarne l’idéal révolutionnaire de l’Amérique latine. Après la mort tragique de ce héros abattu en 1967 en Bolivie lors de sa tentative infructueuse de « libérer » ce pays, il devient pour la jeunesse bouillonnante et romantique des années 1968 une véritable légende, certains n’hésitant pas à voir en lui une réincarnation de Jésus-Christ, rien de moins… Pourtant que l’on ne s’y trompe pas : malgré ce préambule l’ouvrage de Philippe Bastien ne veut pas être un de plus dans la déjà longue liste des essais et ouvrages de tous styles déjà nombreux publiés autour du caractère historique du « Che » Son originalité romanesque et ailleurs… Philippe Bastien l’auteur est né en 1955 dans les Vosges, d’un père gendarme et d’une mère ouvrière. En 1999 il fonde l’association « SOS recherche de personnes disparues » depuis ce temps là il ne cesse de parcourir le monde afin de retrouver et ramener toutes ces personnes perdues. Il a déjà lui-même séjourné à Cuba, dans des conditions particulières qu’il ne décrit pas au départ, mais que le lecteur averti pourra discerner au fil de sa lecture. Nous faisons donc connaissance avec Cédric dans le vol qui l’emmène en Espagne, étape son départ pour Cuba pour des vacances. Séducteur né, il s’empresse de nouer une relation amoureuse avec l’une des hôtesses de l’air, Léa, « un feu d’artifice de sensations diverses, toutes plus fortes les unes que les autres » Nous apprenons que Cédric n’est pas un simple touriste comme les autres. À 35 ans il vient de quitter, avec le grade de commandant, la DGSE, c’est-à-dire les services secrets de notre beau et démocratique pays. Il propose à Léa de l’accompagner à Cuba. Sur place, il retrouve Luis, un Cubain rencontré cinq ans plutôt lors d’un premier voyage pour mission spéciale. Ce dernier est colonel du G2, service de sécurité de l’État cubain. Il invite Cédric et Léa chez lui, est décrit à son ami la situation de l’île, dans une misère noire « qui donnait l’impression de ne jamais devoir finir » cela en bonne partie à cause de l’embargo décrété par les USA depuis 1961, et l’on notera au passage que Monsieur Bastien fait partie du groupe de gens de plus en plus nombreux qui ne portent pas « l’autre illuminé de Bush dans leur cœur. L’action s’accélère lorsque Luis propose ni plus ni moins à Cédric de participer, alors que notre héros n’était venu à Cuba que pour passer des vacances agréables, de participer donc à un coup d’état (un de plus) contre Castro, et ceci dans un des pays les plus répressifs de la planète. À l’objection de Cédric que plusieurs tentatives avaient tragiquement déjà échouées, Luis lui répondit que cette fois-ci le mouvement aurait à sa tête une figure emblématique, carrément légendaire, et qu’il le lui ferait connaître. « Finalement, ce fut l’amitié qu’il portait à l’officier cubain qui emporta sa décision » Dès lors Cédric est pris dans un engrenage qui va le conduire d’aventures en surprises, et qui laissera le lecteur en haleine jusqu’aux dernières pages. Un roman certes, mais basé sur des faits réels, et où le style de Philippe Bastien entre fiction et documentaire, connaît des chapitres de réelle épopée des temps modernes. À déguster comme un bon vin, mais dans ce cas précis, sans modération aucune !

9editions-livre-philippe-bastien-che-guevara-001

Laisser une réponse